Artiste belge, née à Sao Paulo, 1978 
Vit et travaille à Bruxelles.
 

L'oeuvre de Dona' Gillon s'inscrit résolument dans une démarche contemporaine.

Sa peinture mise tant sur le fond que la forme tout en jouant avec une apparente naïveté empreinte de sens et d'humour décalé.

L'esthétique visuelle acquise par le choix de ses sujets, ses compositions négligemment structurées et le soin apporté à l'élaboration des couleurs, prend une place importante dans le processus de création. C'est avec une sensibilité bien franche et colorée qu'elle aborde la composition de ses oeuvres mûrement vécues.

De plus, l'expression du geste et l'utilisation de la matière permet à l'artiste en quête de vérité, de se connecter au sensible.

De cette perception intuitive et mémorielle, l'artiste retranscrit couche après couche, trait après trait, une histoire dont chacun peut en inventer son propre récit.

Sa dimension narrative s'articule autour d'un espace où les sujets flottent délibérément et où les perspectives sont subtilement revisitées. Ainsi le spectateur se pose la question de la dimension spatio-temporelle.

Le temps, sujet de prédilection et récurrent chez l'artiste, elle a dû le mettre entre parenthèse pendant près de dix ans suite à des problèmes de santé malgré son engagement dans le domaine de l'art. Cette période très intense et particulière renforce son obsession et sa vision du temps avec toute la fragilité qu'elle comporte.

De cette expérience, son langage artistique s’exprime avec une plus forte intensité. L’artiste garde néanmoins son univers ludique et par son tempérament spontané va à l’essentiel.

Dona' Gillon nous surprend, nous passionne par son monde intérieur. Elle nous laisse à la recherche de la réalité, de l'imaginaire entre le visible et l'invisible. Un enchantement qui nous permet d'appréhender le temps qui passe.

 

Une bulle se forme.

La peinture de Dona' Gillon nous invite à voyager dans un univers ludique.

La bulle rebondit dans un espace où l'on joue, passe d'un élément à un autre, tout en se racontant une histoire.

Par la vibration de son monde intérieur, la bulle éclate et laisse venir en nous, nos propres émotions.


Jacqueline Cantaert, 2003

 

Artiste belge, née en 1978 à Sao Paulo, Dona' Gillon passe une enfance heureuse en Espagne. C' est probablement de ses souvenirs que Dona' se nourrit encore dans son processus créatif.

Désireuse de développer sa sensibilité artistique, Dona' Gillon entreprend des études à l'école supérieure des Arts de l'Image “Le 75” à Bruxelles, lieu d'échange et de recherche. Durant son cursus, en vue de compléter son approche pour la peinture, elle explore différentes voies comme la photo, la gravure ainsi que la sérigraphie. Elle décide rapidement d'organiser un atelier avec six amis artistes pour encourager une émulation créatrice.

Des problèmes de santé la ratrappent et la forcent au repos. Lors de ce qu'elle décrit comme "sa vie entre parenthèses", elle développe un autre rapport au temps qui sera une constante dans son oeuvre. L'artiste s'accroche à une vision optimiste de ce qui l'entoure pour se connecter à son monde intérieur.

Sa démarche est instinctive : le flash d'une émotion lui fait prendre ses pinceaux, sans idée précise de ce que cela va devenir. Elle retranscrit petit à petit cette sensation, ce souvenir à travers une superposition de couches picturales dont le changement ou l'absence de perspective sont les conséquences d'une autre vision, maléable selon son ressenti comme si elle jouait avec l'espace-temps.

Le monde pictural de Dona' Gillon repose sur ses expérimentations sensorielles et visuelles mais aussi et surtout sur son expérience intérieure qui prend forme sur la toile grâce à une transposition de couleurs et de formes. Son univers est peuplé d'émotions et de sensations intactes qui se retrouvent dans une peinture dominée par la sensibilité. A travers ces traits sensibles et fragiles, son oeuvre évoque la découverte et l'émerveillement d'une aventure.

Son art, coloré et chaleureux est le reflet de sa personnalité, doux mélange d'art brut et d'art naïf. Ses compositions planes restent malgré tout dynamiques : entre formes figuratives et agencement libre de couleurs, la peinture devient une histoire dont le déroulement peut être vécu dans la contemplation du tableau. Les titres de ses oeuvres, volontairement énigmatiques et teintés d'humour, permettent d'orienter le regard vers certaines zones du tableau censées accueillir la figure indiquée. L'observation du spectateur devient alors un parcours, une véritable quête de sens qui l'invite à ne pas s'arrêter à la première lecture et à s'imprégner de la peinture.

Le support joue également un rôle important en tant qu'acteur dans la construction et l'équilibre du tableau. Attirée par des matières qui ont leur vécu, l'artiste manie régulièrement des supports de récupération comme des planches en bois ou d'anciens papiers-peints et bouts de papiers,mais travaille également la toile en mixant différentes techniques picturales.

Les grands formats lui conviennent particulèrement pour laisser libre cours au geste, au mouvement, au rythme qui sont des notions fondamentales dans son travail car éléments constitutifs d'une histoire. Action Painting sur le plan formel, elle en délaisse pourtant le dramatisme. Si elle peint au sol, c'est pour mieux déverser ses idées : cela lui permet de tourner autour de la toile, d'avoir plusieurs points de vue et lui assure un côté inconfortable qui la force à se dépasser.

S'il fallait définir son style, on pourrait le qualifier de figuratif à tendance abstraite. Les objets quotidiens sont élevés au rang de sujet pictural. Basquiat et Picasso l'inspirent, Twombly la touche mais Dona' Gillon ne s'identifie directement à aucun d'entre eux. Elle se détache volontiers des courants pour tenter de garder une vision pure en dehors des normes esthétiques convenues. Son art découle de l'expérience spontanée, et non du fruit d'une recherche systématique, ne revendiquant aucune référence transcendantale.

Dona' Gillon, artiste d'intuition, entend susciter l'émotion chez le spectateur. Son travail ne s'appréhende pas d'un seul coup d'oeil : c'est une invitation à prendre son temps, à voyager et à laisser ses émotions enfouies remonter à la surface. Entre rêve et réalité, entre abstraction et figuration, par la contemplation de son oeuvre, on découvre avec bonheur que la peinture est aussi faite de poésie.


Lena Schwarts, 2013